Formation des cadres religieux en France


Vient de paraître: Formation des cadres religieux en France. Une affaire d’Etat ?, Francis Messner, Anne-Laure Zwilling (dir.), Editions Labor et Fides, 2010 (Religion et modernités 6), 240 p.
Au sommaire: “Les pouvoirs publics et la formation des cadres religieux en France”, Francis MESSNER; “La formation des ministres du culte israélite”, Bernard PAPERON; “La formation des clercs catholiques”, Patrick VALDRINI; “La formation du clergé au sein de l’Église orthodoxe”, Grigorios PAPATHOMAS; “Entre séminaire et université, les établissements de formation des ministres du culte protestant”, Anne-Laure ZWILLING; “La formation des pasteurs”, Eugène VASSAUX; “La gestion de l’autorité et la formation des cadres chez les protestants évangéliques”, Christopher SINCLAIR; “La formation des imams en France: entre respect des besoins communautaires et attentes des pouvoirs publics”, Franck FREGOSI; “Imams en France ou imams de France : attentes de formation, réalités du terrain”, Samim AKGÖNÜL; “Le prêtre-brahmane, servant du culte hindou”, Nadine WEIBEL; “Le maître, le chemin, les fruits. La formation des virtuoses religieux dans le bouddhisme d’Asie et de France”, Lionel OBADIA; “Religions de l’Asie et encadrement: l’exemple de quelques groupes au niveau local”, Nadine WEIBEL; “Vieux-catholiques, mormons, témoins de Jéhovah, scientologues : quelles formations pour quels cadres religieux?”, Philippe LE VALLOIS; “De l’exercice de l’autorité religieuse”, Jean-Pierre BASTIAN.

Deux post-doctorats en théologie

Le Theologicum, Faculté de théologie et de sciences religieuses de l’Institut catholique de Paris (ICP), met au concours deux post-doctorats annuels en théologie. Situé au cœur de Paris, le Theologicum offre à de jeunes enseignants-chercheurs issus d’universités étrangères la possibilité de poursuivre une recherche post-doctorale et d’enseigner, en bénéficiant d’un accompagnement par un professeur et chercheur confirmé.

Les religions et leurs textes fondateurs

L’UMR 7012 PRISME et le Groupement d’Intérêt scientifique SCIRTHES (Sciences des religions et théologies à Strasbourg) organisent un colloque “Lire et interpréter. Les religions et leurs rapports aux textes fondateurs”, les 25-26 novembre 2010, à Strasbourg (MISHA, 5 allée Rouvillois). Le programme est disponible en pdf.

Vampires et revenants

Le dernier numéro du Journal of Religious History (vol. 34, n° 2, juin 2010) est maintenant disponible sur internet. Pour information, on y trouve un article de David Keyworth (Université du Queensland), sur l’étiologie des vampires et des revenants (“the Aetiology of Vampires and Revenants: Theological Debate and Popular Belief“).

Faire des études en sciences sociales des religions

En France, la sociologie des religions est en général enseignée dans les cursus de sociologie générale, et parfois dans les enseignements de sciences politiques. Depuis quelques années, cependant, on trouve des formations dans lesquelles les sciences sociales des religions tiennent une place essentielle. On peut ainsi aller étudier (par ordre alphabétique de villes):

à Aix-en-Provence: la Faculté de Droit et Sciences politiques propose un Master recherche Religion et société en Europe et en Méditerranée, et le département d’études moyen-orientales de l’Unité de Formation et de Recherche ERLAOS (Etudes Romanes, Latino-américaines, Orientales et Slaves) de l’université de Provence (Aix-Marseille 1) propose un Master Recherche mention Mondes arabe, musulman et sémitique,

• à Bordeaux: l’Université Michel de Montaigne (Bordeaux 3) propose un Master Sciences Humaines et Sociales, mention Philosophie, spécialité Religions et sociétés,

• à Paris: l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE) propose un master mention Sciences des religions et société, co-habilité avec l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS); un master professionnel en sciences des religions est également proposé, en lien avec l’Institut européen en sciences des religions (IESR),

• à Strasbourg:  la Faculté de Droit, sciences économiques et gestion de l’Université de Strasbourg offre un Master recherche Sciences et droit des religions, spécialité “islamologie: religion, droit et société”; la Faculté de Théologie protestante de l’Université de Strasbourg propose un Master Théologie protestante et sciences religieuses, parcours sciences religieuses.

Flirter avec la controverse? Enseigner la théologie et les sciences religieuses

Le Centre for Philosophical and Religious Studies lance un appel à contribution pour un colloque sur les pratiques et politiques d’enseignement de la théologie et des sciences religieuses à l’université dans une société multiculturelle et pluri-religieuse: Courting Controversy? Teaching Theology and Religious Studies in the 21st Century (Université de Leeds, Royaume-Uni, 8-9 juillet 2010). Les contributions doivent être envoyées à Rebecca O’Loughlin avant le 14 mai 2010 à Rebecca[at]prs(point)heacademy(point)ac(point)uk

Théologie à l’université en Allemagne

Le rapport du Conseil allemand de la science (Wissenschaftsrat) a été publié le 29 janvier 2010: Empfehlungen zur Weiterentwicklung von Theologien und religionsbezogenen Wissenschaften an deutschen Hochschulen. Il fait l’état des lieux de l’enseignement de la théologie et des sciences religieuses à l’université. Selon ce rapport, il faudrait créer des instituts d’études islamiques pour former des imams et des professeurs de religion.

La théologie à l’université

Vient de sortir: Michel DENEKEN, Francis MESSNER (dir.), La théologie à l’Université. Statut, programmes et évolutions. Labor et Fides, Genève, 2009 (Religions et modernités n°5) [ISBN: 978-2-8309-1361-3].
Après un parcours introductif des programmes de formation dans les établissements d’enseignement supérieur en France, l’ouvrage présente l’enseignement des théologies chrétiennes (catholique, protestante, orthodoxe) dans différents pays d’Europe, au Liban et au Canada. Plusieurs contributions présentent ensuite l’enseignement de la théologie musulmane, enfin les questions de judaïsme et théologie puis bouddhisme et théologie.
Les auteurs sont Frank Alvarez-Pereyre, Mouchir Basile Aoun, Mehmet Zeki Aydin, Françoise Curtit, Michel Deneken, Christos Filiotis, Henri-Jérôme Gagey, Eric Geoffroy, Francis Messner, Lionel Obadia, Grigorios D. Papathomas, Gilles Routhier, Christopher Sinclair, et Anne-Laure Zwilling (c’est moi :-)).

Les constellations du croire

gisel_constellationsThéologiens, philosophes et littéraires tentent de définir ce qu’est “croire”: Pierre GISEL, Hans-Christoph ASKANI, Christian INDERMUHLE, Thierry LAUS, Les constellations du croire – Dispositifs hérités, problématisations, destin contemporain. Genève, Labor et Fides (Religions en perspective), 2009 [ISBN: 978-2-8309-1346-0, 201 pages]

Croire recouvre en effet “tout un univers de significations contrastées”. Les auteurs exposent ici comment cette notion se décline chez Thomas d’Aquin ou Luther, dans son articulation aux savoirs, aux croyances, à la transcendance ou à la mort de Dieu.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search