Le pape préféré des Français

TNS-Sofres met en ligne les principaux résultats d’un sondage réalisé pour Pèlerin sur le pape préféré des Français depuis 50 ans, qui est Jean-Paul II pour 61% des Français (73% pour les catholiques, 80% chez les pratiquants réguliers), Benoît XVI ne récoltant les faveurs que de 18% des Français interrogés, quasiment à égalité avec Jean XXIII (16%).

Encore le pape

Après l’IFOP, qui a déjà publié en 2009 deux sondages sur les catholiques et le pape dont j’ai parlé le 24 mars dans ce carnet, le CSA s’y met. Il publie à son tour un sondage réalisé par téléphone en mars 2009 pour Le Parisien / Aujourd’hui en France sur l’opinion des Français et des catholiques à l’égard du pape. L’intérêt de cette étude est de comparer les résultats obtenus avec ceux d’un sondage similaire réalisé par le CSA en septembre 2008; sans surprise compte tenu de l’actualité, la cote du pape est descendue de façon très notable.

Comme d’habitude, ces sondages sont signalés sur le site Eurel.

Sondage IFOP: les catholiques et le Pape

L’IFOP publie aujourd’hui les résultats d’un sondage effectué auprès d’un échantillon de 620 catholiques pour Le journal du dimanche, et portant sur le rapport des catholiques français à leur Eglise et à Benoît XVI. L’enquête a été réalisée par téléphone du 19 au 20 mars 2009 selon la méthode des quotas.

Le rapport des catholiques français au Pape semble un sujet porteur: l’IFOP a déjà publié en février l’adhésion aux décisions du Pape Benoît XVI, et en septembre 2008 les Français, la religion et la laïcité après la visite du Pape Benoît XVI. Information, pour les malheureux qui l’ignoreraient encore: le site EUREL fournit la liste régulièrement mise à jour des sondages concernant les religions paraissant en France.

Les déclarations du Pape

L’IFOP vient de publier les résultat d’une enquête réalisée par Paris-Match, qui révèle un décalage important entre les  récentes décisions prises par le pape et l’opinion publique en France. L’enquête portait sur la décision d’autoriser la célébration de la messe en latin, et de lever l’excommunication de quatre évêques traditionalistes. On remarque surtout que, si 60 % des catholiques pratiquants approuvent en ce qui concerne la messe en latin, ils ne sont plus que 41% en ce qui concerne la levée de l’excommunication.

Pour plus de détails, voir les résultats de l’enquête au format pdf .