Laïcité et accomodements raisonnables

L’Institut Supérieur d’Etude des Religions et de la Laïcité (ISERL, Universités Lumière – Lyon 2  et Jean Moulin – Lyon 3) organise une conférence – débat: “Laïcité et diversité religieuse : entre minarets de la discorde (Suisse) et accommodement raisonnable (Canada)“, avec Patrick Haenni (Institut Religioscope – Suisse) et Rachad Antonius (Université du Québec à Montréal), jeudi 25 mars 2010 à 18 h (Lyon).

Minarets et mosquées

L’IISMM organise une demi-journée d’études sur Minarets et mosquées, dans laquelle chercheurs et acteurs proposeront leur éclairage sur ce débat : éclairage historique de la longue durée d’abord, avec un regard rétrospectif sur l’implantation des mosquées sur le territoire national ; éclairage comparatif ensuite sur la situation prévalant dans les différents pays européens. L’actualité nationale du débat sera décryptée dans le cadre d’une table ronde réunissant acteurs municipaux, responsables de mosquées, architectes et chercheurs.

Encore les minarets

Un nouveau sondage vient d’être publié sur les Français et le référendum suisse sur la construction des minarets. Cette fois, c’est un sondage BVA (pour Canal +, 1-2 décembre 2009). Les résultats sont disponibles en pdf.
On apprend que 54% des Français pensent que ce serait une mauvaise chose d’organiser un référendum sur l’interdiction de la construction des minarets, que les Français voteraient à 55% contre l’interdiction de la construction des minarets. La religion musulmane, cependant, n’inquiète ni plus ni moins que les autres religions.

Les Français et la construction des mosquées et des minarets

L’IFOP met en ligne les résultats d’un sondage sur les Français et la construction des mosquées et des minarets en France. On apprend que 41 % des Français sont défavorables à la construction de mosquées, 19 % les acceptent et 36 % ne se prononcent pas: les Français sont partagés. Par contre, on remarque qu’une certaine crispation autour de l’islam se fait sentir. Car en 2009,  seuls 19 % des sondés acceptent qu’on construise des mosquées si des fidèles musulmans les demandent, alors qu’il étaient 33% en 1989. Les opposants à la construction étaient 38 % en 1989, 31% en 1994, 22 % seulement en 2001 (après les attentats du 11 Septembre), mais sont 41% en 2009. Les indifférents étaient 46% en 2001, et sont 36% en 2009.
Les minarets semblent encore plus difficile à accepter: 46% de l’ensemble sont favorables à l’interdiction de construction. 14% ne se prononcent pas; rapporté à l’ensemble des personnes ayant exprimé une opinion, le chiffre monte à 53%. Clairement, la visibilité de l’islam dans l’espace public n’est pas acceptée par la majorité
(les résultats du sondage peuvent être téléchargés au format pdf).

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search