La France religieuse et l’homoparentalité

Finalement, l’examen du projet de loi sur le “mariage pour tous”, qui sera présentée en Conseil des ministres en novembre prochain, est repoussé au premier trimestre 2013. Cela va laisser du temps pour le débat – il est donc utile de faire un premier point sur les prises de position sur cette question du point de vue des religions.

– (rappel) l’IFOP met en ligne les résultats d’une enquête pour La Lettre de l’Opinion sur les catholiques et les droits des couples homosexuels (août 2012);

– un article du Monde aborde la question dans un entretien avec Joel Mergui, président du Consistoire central israélite de France (15 sept 2012);

– note du Conseil Famille et Société, Conférence des évêques de France, « Elargir le mariage aux personnes de même sexe ? Ouvrons le débat ! », (28 sept 2012);

– déclaration de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France (AEOF) sur le projet de mariage homosexuel (2 octobre 2012);

– (rappel) l’IFOP met en ligne les résultats d’une enquête pour Les adoptés sur les Français et l’adoption d’enfants par des couples de même sexe (10 octobre 2012);

– communiqué du Conseil National des Evangéliques de France, « Projet de loi sur le mariage et l’adoption : le CNEF interpelle les parlementaires » (11 octobre 2012);

– lettre de Mgr Nicolas Brouwet, Evêque de Tarbes et Lourdes, « Le mariage et l’adoption pour les couples homosexuels » (12 octobre 2012);

– déclaration du Conseil de la Fédération protestante de France à propos du « mariage pour tous » (13 octobre 2012);

– déclaration des Associations Familiales Protestantes, « Non au mariage entre personnes du même sexe » (14 octobre 2012);

– essai de Gilles Bernheim, Grand Rabbin de France, « Mariage homosexuel, homoparentalité et adoption : ce que l’on oublie souvent de dire ».

C’est tout pour le moment, restez à l’écoute…

Ajout du 24 octobre: déclaration de M. Moussaoui, président du CFCM.

Les Français et l’adoption d’enfants par des couples de même sexe

Après les résultats d’une enquête récente sur le les droits des couples homosexuels, l’IFOP publie cette fois un sondage dans lequel les interviews étaient invités à donner leur préférence entre “le droit aux enfants d’avoir un père et une mère” d’une part, et celui “des couples de même sexe à adopter des enfants” de l’autre (résultats complets en pdf).

Les commentaire de ce sondage soulignent la corrélation de l’opinion avec la pratique religieuse: une nette majorité des catholiques pratiquants (86 %) donne la préférence à la première affirmation, contre 70% parmi les non-pratiquants.
Si on ne prend en compte que l’appartenance religieuse, les chiffres sont très comparables à ceux de la population dans son ensemble: 65% des baptisés (et 63 % des personnes interrogées) répondent « qu’il faut que les enfants puissent avoir un père et une mère » contre 32% (34 % de l’ensemble) qui affirment « qu’il faut que les couples homosexuels puissent adopter des enfants ».
Les non-baptisés sont par contre 37 % à défendre la priorité du droit à l’adoption pour les couples homosexuels.

Mariage, divorce et droit des religions (suite)

Cardiff Law School et Centre for the Study of Islam in the UK de Cardiff University viennent de publier un rapport de leur programme de recherche sur l’utilisation du droit interne des religions dans le pays: ‘Social Cohesion and Civil Law: Marriage, Divorce and Religious Courts’ (Beth Din, cour matrimoniale de l’Eglise catholique romaine, “Shariah Council”).
Social Cohesion and Civil Law: Marriage, Divorce and Religious Courts, Gillian Douglas, Norman Doe, Sophie Gilliat-Ray, Russell Sandberg and Asma Khan, June 2011, disponible en ligne.

Mariage, divorce et droit des religions

Un séminaire sur ‘Britain’s Religious Courts: Marriage, Divorce and Civil Law’, faisant suite au groupe de recherche sur ‘Social Cohesion and Civil Law: Marriage, Divorce and Religious Courts’ (AHRC/ESRC Religion and Society Programme) aura lieu le 18 mai 2011 à Cardiff.

S’inscrire avant le 6 mai 2011; renseignements auprès de Dr Russell Sandberg (SandbergR@cf.ac.uk).

Les musulmans et le mariage en France

L’IFOP publie les résultats d’un sondage sur les mariages et les modes de rencontre chez les musulmans, réalisé pour le site de rencontres inchallah.com. Les sites de rencontre semblent représenter le bon compromis pour un groupe qui considère le mariage comme très important (66%), rejette l’idée du mariage avec quelqu’un d’une autre religion (53%), mais n’accepte pas la pratique du mariage arrangé par les parents (83% le refusent).

33% des interviewés (38% de femmes) estiment alors qu’il n’est pas facile de rencontrer quelqu’un de la même culture ou de la même religion. Plus de commentaires dans l’analyse publiée par l’IFOP; les résultats du sondage sont également disponibles.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search