Nouveaux usages touristiques de la culture religieuse

Maghreb et sciences sociales 2009-2010 contient un dossier intitulé: “Socio-anthropologie de l’image au Maghreb. Nouveaux usages touristiques de la culture religieuse”, sous la direction de Katia Boissevain (Editions l’Harmattan).
Katia BOISSEVAIN : “Attraction touristique et religion au Maghreb. Quand la dimension religieuse devient « bonne à montrer »”.
Justin McGUINNESS : “« De mon âme à ton âme » : le Festival de Fès
des musiques sacrées du monde et ses discours (2003-2007)”.
Nadia BELALIMAT : “« Marcher sur les traces de Charles de
Foucauld ». Les nouvelles formes du tourisme religieux dans le
Hoggar algérien”.
Sébastien BOULAY : “De la visite de Chinguetti à l’expérience du trek dans le désert. Révélation de la culture religieuse en Adrar mauritanien dans le contexte touristique”.
Pierre BONTE : “« La Sorbonne du désert ». La production de l’authenticité culturelle dans le cadre du tourisme saharien”.
Sylvaine CONORD : “Le pèlerinage Lag ba Omer à Djerba (Tunisie). Une forme de migration touristique”.
Corinne CAUVIN-VERNER : “Randonner au désert: un rituel sans l’islam”.
Katia BOISSEVAIN : “Le rituel stambâli en Tunisie. De la pratique dévotionnelle au spectacle commercial”.
Barbara CAPUTO : “Le patrimoine kairouanais entre tradition, mémoire et tourisme”.

L’Année du Maghreb 2009

L'Année du Maghreb 2009
L’Année du Maghreb 2009 vient de paraître.

“Existe-t-il encore une opposition aux régimes maghrébins ? Qui sont les acteurs de cette opposition ? Comment sont-ils organisés ? Quelle est leur audience ? Quels sont leurs objectifs, leurs moyens d’action politique et leurs stratégies ? Le dossier coordonné par Thierry Desrues et Miguel Hernando de Larramendi s’attache à répondre à ces questionnements. Il montre combien il est difficile pour les acteurs politiques maghrébins de se mobiliser et par extension de s’opposer. Ne pouvant s’exprimer librement dans l’espace institutionnel officiel, l’opposition prend souvent des chemins de traverse et se réfugie à l’université, dans la mosquée ou encore aujourd’hui dans le cyberespace où des opposants de tout poil, islamistes, gauchistes, nationalistes arabes et libéraux critiquent quotidiennement les régimes politiques maghrébins.”

Un débat de recherche essentiel à côté duquel on retrouve les rubriques habituelles de L’Année du Maghreb : Chroniques politiques, Gros Plans, Études thématiques, ainsi que des sujets à la pointe de l’actualité portant sur la réforme financière au Maroc, l’Union pour la Méditerranée ou l’état du conflit du Sahara occidental.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search