Enquête IFOP

L’IFOP publie les résultats d’une enquête To bi or not to bi? Enquête sur l’attirance sexuelle entre femmes.
Un certain nombre de résultats sont ventilés selon la religion, donc je mentionne le sondage; mais je dois avouer que je reste un peu perplexe quant à l’utilité de cette information. Rien de nouveau en tout cas, car on y constate que les catholiques pratiquantes ont en général tendance à avoir des moeurs plus traditionnelles, et qu’il n’y a quasiment pas de différences entre les catholiques non pratiquantes et la population générale – plutôt attendu comme résultat.

Puisque je parle de ce sondage, j’en profite pour regretter que les documents ne soient pas un peu mieux relus avant d’être publiés; on aurait évité une phrase aussi bancale que “une jeune fille sur dix se dit soit bi ou lesbienne”, et les deux horriiiibles fautes de grammaire de la phrase “une femme sur quatre s’est déjà faite draguée par une autre femme”. #bescherelletamere 🙂

Croire et appartenir en Europe aujourd’hui

Colloque annuel de Leiden University Centre for the Study of Religion (LUCSoR) Compassion, Social Engagement, and Discontent: Believing and the Politics of Belonging in Europe Today, 10-11 novembre 2016, Leiden. Inscription gratuite obligatoire avant le 1er novembre lucsorconference@religion.leidenuniv.nl

Faire ses courses le dimanche

IFOP pour Metronews et BVA pour itélé fournissent chacun les résultats d’un sondage sur l’ouverture des magasins le dimanche. Pourquoi faire figurer cette information dans un blog de sociologie des religions, demanderez-vous peut-être. Eh bien, justement, parce que la religion n’est évoquée nulle part dans ces sondages, ce qui me semble en soi un élément intéressant.

Internet encore

Bien que ce ne soit pas axé vers les sciences sociales du religieux, je signale (du fait du colloque de l’AFSR “le religieux sur internet” et de l’appel à contribution “le croire à l’ère du numérique“), la création de la revue RESET. Recherches en Sciences Sociales sur InternetT, “revue scientifique semestrielle qui se donne pour vocation de rendre compte des recherches dans lesquels Internet apparaît comme un terrain d’enquête ou un objet d’étude indispensable à la compréhension du monde social.”