Religiosité individuelle

Le groupe de travail “Ethnology of Religion” de la SIEF (Société Internationale d’Ethnologie et de Folklore) annonce son 6eme colloque:  “Ethnology of Religion: Experiencing Religion, New Approaches towards Personal Religiosity”. Ce colloque aura lieu à Varsovie, les 2-3 juin 2010. Un appel à contribution est lancé.

Experiencing Religion
New Approaches towards Personal Religiosity

Date: 2-3 June 2010
Location: Warsaw, Poland ; hotels

CALL FOR PAPERS

Changements religieux institutionnels

Une Fondation pour le patrimoine juif de France vient d’être créée par le Consistoire central israélite pour financer les projets des communautés locales.

Dans le même temps, on assiste au lancement de la Conférence des imams de France. Cette initiative rassemble une quarantaine d’imams de la région parisienne. Son président, l’imam de Drancy, Hassan Chalghoumi, met en avant le “dialogue interreligieux, la promotion d’un islam ouvert et le suivi des imams”.

Un autre projet cherchant à proposer d’autres modes de représentation de la communauté musulmane, la Fédération nationale laïque des citoyens de sensibilité musulmane, appelée Mosaïc, qui propose de “mieux vivre ensemble dans la République”, vient également de voir le jour.

Figurer les invisibles

Appel à contribution pour la revue Images re-vues, “Figurer les invisibles“.

Le fait qu’une œuvre soit visible – ou plus largement perceptible – mais aussi qu’elle rende perceptible ce qui avant ne l’était pas ou l’était difficilement se révèle essentiel dans le contexte d’une relation entre les hommes et les autres catégories d’êtres (dieux, esprits, fantômes, animaux, ancêtres, etc.) qui peuplent le monde. On s’intéressera à ce qu’implique l’acte de figurer pour une relation avec les invisibles. Quelles sont donc les motivations qui président à la figuration des êtres invisibles ? Qui produit et pour qui ? Quels procédés sont-ils employés, et sont-ils fixes ? Quelle relation y a-t-il entre l’être figuré et la technique et la forme de sa représentation ? Quelle part est-elle laissée à l’imagination, aux images mentales du producteur et du spectateur ? Enfin la façon dont ces objets sont utilisés – notamment lors des rituels – influe-t-elle sur leur appréhension sensible ?

Colloque Levinas

Allez, un peu de philosophie des religions… à  l’initiative de la Société internationale de Recherches Emmanuel Levinas (SIREL, Paris) et de la North American Levinas Society, un colloque International “Lectures de Difficile Liberté” aura lieu du 5 au 9 juillet 2010 à Toulouse.

Un appel à communication est lancé, 120 contributions sont attendues, portant sur des sujets tels que des lectures synchroniques ou diachroniques de Difficile Liberté, ou encore des problématiques portant sur la phénoménologie, l’éthique, la Shoah, Israël, les lectures talmudiques, la conception levinassienne de la science et de la technique, le rapport de Levinas à Heidegger, à Rosenzweig, à Bergson, sa relation avec les philosophes et écrivains français, le rapport de Levinas au christianisme, Levinas éducateur, etc.

Utopie / uchronies

Le numéro 12 (2010/2) de la revue Temporalités a pour objectif d’établir une cartographie des conceptions temporelles sous-jacentes à diverses utopies et/ou uchronies. En rassemblant des textes provenant de différentes disciplines, le numéro a pour vocation de se demander comment les utopies et les uchronies – celles d’hier comme celles d’aujourd’hui – intègrent la question des temporalités. Quels rapports peut-on établir entre les utopies/uchronies et leurs contextes historiques de production ? Quels rapports peut-on établir entre les utopies/uchronies et les conceptions du temps et des temporalités ? Quel a été le destin des utopies/uchronies ? Lesquelles demeurent vivantes et pourquoi ? Les chercheurs intéressés sont invités à adresser à la revue un résumé de leur projet de contribution (5000 signes maximum) avant le 15 septembre 2009 (détails ici).

Philosophons un peu

Le groupe EPAER (Enjeux philosophiques des approches empiriques des religions) de l’école normale supérieure Lettres et sciences humaines de Lyon crée une revue en ligne consacrée à la philosophie des sciences des religions. Pour plus d’informations et pour lire l’appel à contribution, voyez le site de l’EPAER.

Raison médicale ou religieuse?

Le réseau GERMES-SHS (Groupe d’échanges et de recherches sur la médecine et la santé en sciences humaines et sociales) prévoit une journée d’études (mardi 24 novembre 2009 à la Maison des sciences de l’homme Ange Guépin – Nantes): Proscrire-prescrire – Présence d’enjeux non médicaux dans les questions de santé.

Le réseau lance un appel à contribution, notamment pour des propositions théoriques (philosophiques, sociologiques, psychologiques, économiques, historiques ou épistémologiques). Il s’agit de mettre en lumière les raisons non strictement médicales ou sanitaires qui ont fait valoriser à une époque, et décrier à d’autres, certaines pratiques ou techniques. Les propositions, en une page maximum, doivent être envoyées au plus tard le 30 juin 2009; infos ici.

Turcs, migration et intégration

La République turque et l’unité de recherche stratégique de l’Université Hacettepe (HÜSAM) organisent un symposium: “Turks Abroad: The Symposium on Migration and Integration in its 50th Year“. Celui-ci aura lieu à Ankara, du 21 au 23 mai 2009.
Un appel à contribution est ouvert. Parmi les thèmes pris en compte, on trouve notamment l’islamophobie et l’éducation religieuse. Pour participer, s’inscrire et envoyer les propositions avant le 4 mai 2009.

Le financement des Eglises

Un colloque international sur ce sujet aura lieu du 14 au 16 octobre, à Bratislava et Nitra (Slovaquie). Organisé par le ministère de la culture et l’Institut des relations Eglise-Etat, il a pour titre Financing of Churches and Religious Societies in the 21st Century. Un appel à contribution est lancé; contactez la directrice de l’Institut des relations Eglise-Etat, Michaela Moravcikova (michaela.moravcikova_at_duch.sk).

Relations interconfessionnelles, Europe du Sud

L’École française d’Athènes, en partenariat avec d’autres institutions universitaires françaises et européennes, annonce le démarrage d’un programme de recherche pluriannuel sur les relations interconfessionnelles dans le Sud-Est européen et la Méditerranée orientale de 1850 à 1940 et appelle les chercheurs intéressés (confirmés, post-docs ou doctorants avancés) à joindre les équipes de recherche qui s’y forment.

Le programme se divise en 3 axes : l’école et l’éducation dans des contextes multiconfessionnels; philanthropie/charité et le quadrillage social par des acteurs religieux; la question du genre et des femmes dans des contextes multiconfessionnels.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search