Les Français et l’adoption d’enfants par des couples de même sexe

Après les résultats d’une enquête récente sur le les droits des couples homosexuels, l’IFOP publie cette fois un sondage dans lequel les interviews étaient invités à donner leur préférence entre “le droit aux enfants d’avoir un père et une mère” d’une part, et celui “des couples de même sexe à adopter des enfants” de l’autre (résultats complets en pdf).

Les commentaire de ce sondage soulignent la corrélation de l’opinion avec la pratique religieuse: une nette majorité des catholiques pratiquants (86 %) donne la préférence à la première affirmation, contre 70% parmi les non-pratiquants.
Si on ne prend en compte que l’appartenance religieuse, les chiffres sont très comparables à ceux de la population dans son ensemble: 65% des baptisés (et 63 % des personnes interrogées) répondent « qu’il faut que les enfants puissent avoir un père et une mère » contre 32% (34 % de l’ensemble) qui affirment « qu’il faut que les couples homosexuels puissent adopter des enfants ».
Les non-baptisés sont par contre 37 % à défendre la priorité du droit à l’adoption pour les couples homosexuels.



Citer ce billet
Anne-Laure Zwilling (2012, 11 octobre). Les Français et l’adoption d’enfants par des couples de même sexe. sociorel. Consulté le 27 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ucsk

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search