Culte des saints indo-musulmans

Le Laboratoire Culture et sociétés en Europe propose une conférence: Diversité et richesse du culte des saints indo-musulmans, par Delphine ORTIS (Docteur en ethnologie, EHESS, Paris. Centre des Etudes de l’Inde et de l’Asie du Sud, CEIAS), lundi 28 mars 2011, 18h-20h, Salle 5320, Bâtiment Patio – Campus Esplanade, Strasbourg.

Loin des clichés journalistiques et de l’actualité terroriste, cette conférence présentera ce qui constitue la spécificité de l’islam indo-pakistanais : le culte des saints. Par l’exemple de deux figures de saintetés très contrastées, il s’agira de souligner la richesse des pratiques cultuelles et leur grande variété, pour prendre en retour la mesure, à la fois, de l’hétérogénéité de cet islam et de son inscription dans la civilisation indienne. Nos deux exemples sont Ghāzī Miyān, le saint le plus vieux et le plus populaire de l’Inde du Nord et Lāl Shahbāz Qalandar, un soufi majeur du sud du Pakistan. Ils seront présentés à travers différents domaines (les légendes, l’organisation de leur institution, les fêtes et les dévots), afin de montrer les implications sociologiques de leurs cultes dans leurs localités respectives, car la dévotion à un saint est en premier lieu l’expression d’une localité, même lorsqu’elle se définit par un universel.



Citer ce billet
Anne-Laure Zwilling (2011, 11 mars). Culte des saints indo-musulmans. sociorel. Consulté le 19 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/uc9g

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search