L’Europe et les signes religieux

Le BBVA (Espagne) met en ligne les conclusion d’une enquête sur les Européens, European mindset, qui a porté sur 1 500 personnes dans 12 pays de l’Union européenne (Allemagne, Angleterre, Belgique, Bulgarie, Danemark, Espagne, Grèce, Italie, Pologne, Portugal, Suède), la Turquie et la Suisse.

La plupart des médias qui font état de cette enquête, actualité oblige, parlent surtout des résultats concernant le port de signes religieux. Ainsi, ils répètent que la majorité des Européens ne sont pas favorables à la possibilité d’exhiber des signes d’appartenance religieuse, comme le voile ou la kippa: 53% sont défavorables au voile, 44% à la kippa, 25% aux croix.

L’enquête porte cependant sur bon nombre de sujets (son titre, European mindset, qu’on pourrait traduire par “l’état d’esprit des Européens”, le dit bien). Elle aborde les questions de l’identité européenne, des valeurs économiques et politiques, de l’éthique… les résultats sont disponibles en pdf.



Citer ce billet
Anne-Laure Zwilling (2010, 30 avril). L’Europe et les signes religieux. sociorel. Consulté le 2 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/uc1r

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search