Le port de signes religieux

L’IFOP met en ligne les résultats d’une étude sur Les Français et le port de signes religieux par les accompagnateurs de sorties scolaires.

L’adhésion à l’interdiction du port de signes religieux par les accompagnateurs de sorties scolaires a baissé depuis 2015 (de 68 à 62%). Le taux d’acceptation n’est pas différent pour le port de signes religieux par les usagers des services publics ou par les étudiants à l’université.


Auteur/autrice : A.-L. Zwilling

Ingénieure de recherche CNRS hors classe HdR, membre de l'unité mixte de recherche "Droit, religion, entreprise et société" (UMR 7354, CNRS/Université de Strasbourg). Directrice, notamment, du projet international EUREL, informations sur l'état juridique et sociologique des religions en Europe (http://www.eurel.info).

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search