Les Français et le protestantisme

L’IFOP met en ligne les résultats d’un sondage sur la perception du protestantisme en France et en Allemagne.

Pour une fois, les résultats concernant les protestants sont distribués entre pratiquants et non-pratiquants, et non entre protestants évangéliques (l’IFOP persiste malheureusement à les appeler évangélistes) et protestants du courant luthéro-réformé.

Personne n’est à l’abri d’un copier-coller malheureux, donc ceci n’est pas une critique: je remarque seulement que quelqu’un a intitulé le sondage “Les Français et l’apéritif” dans la base de données de l’IFOP…

 


Auteur/autrice : A.-L. Zwilling

Ingénieure de recherche CNRS hors classe HdR, membre de l'unité mixte de recherche "Droit, religion, entreprise et société" (UMR 7354, CNRS/Université de Strasbourg). Directrice, notamment, du projet international EUREL, informations sur l'état juridique et sociologique des religions en Europe (http://www.eurel.info).