Les catholiques et Fillon

L’IFOP met en ligne les résultats d’une enquête sur Les intentions de vote des catholiques à l’élection présidentielle de 2017 après le déclenchement de l’affaire Fillon.

C’est principalement auprès des catholiques pratiquants que les répercussions de l’affaire Fillon se font sentir: François Fillon perd 12 points (de 49% des voix début janvier à 37%) dans cette catégorie de la population, baisse supérieure à celle enregistrée dans l’ensemble de la population (-5 points) et chez les catholiques non pratiquants (-6 points).


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
A.-L. Zwilling (15 mars 2017). Les catholiques et Fillon. sociorel. Consulté le 20 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ue47


Auteur/autrice : A.-L. Zwilling

Ingénieure de recherche CNRS hors classe HdR, membre de l'unité mixte de recherche "Droit, religion, entreprise et société" (UMR 7354, CNRS/Université de Strasbourg). Directrice, notamment, du projet international EUREL, informations sur l'état juridique et sociologique des religions en Europe (http://www.eurel.info).

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search