Enquête IFOP

L’IFOP publie les résultats d’une enquête To bi or not to bi? Enquête sur l’attirance sexuelle entre femmes.
Un certain nombre de résultats sont ventilés selon la religion, donc je mentionne le sondage; mais je dois avouer que je reste un peu perplexe quant à l’utilité de cette information. Rien de nouveau en tout cas, car on y constate que les catholiques pratiquantes ont en général tendance à avoir des moeurs plus traditionnelles, et qu’il n’y a quasiment pas de différences entre les catholiques non pratiquantes et la population générale – plutôt attendu comme résultat.

Puisque je parle de ce sondage, j’en profite pour regretter que les documents ne soient pas un peu mieux relus avant d’être publiés; on aurait évité une phrase aussi bancale que “une jeune fille sur dix se dit soit bi ou lesbienne”, et les deux horriiiibles fautes de grammaire de la phrase “une femme sur quatre s’est déjà faite draguée par une autre femme”. #bescherelletamere 🙂


Auteur/autrice : A.-L. Zwilling

Ingénieure de recherche CNRS hors classe HdR, membre de l'unité mixte de recherche "Droit, religion, entreprise et société" (UMR 7354, CNRS/Université de Strasbourg). Directrice, notamment, du projet international EUREL, informations sur l'état juridique et sociologique des religions en Europe (http://www.eurel.info).