Le vote des électorats confessionnels au second tour de la présidentielle

L’IFOP publie les résultats d’une enquête sur le vote des électorats confessionnels au second tour de la présidentielle.
Les catholiques dans leur ensemble ont voté Front national à 38% (34,3% pour l’ensemble des Français) et En marche! à 62% (rappel ensemble des Français: 34,3% et 65,7%)
Comme au premier tour, ce sont plutôt les catholiques pratiquants occasionnels qui ont voté Front national (46%) plus volontiers que les pratiquants réguliers (29%). Le vote des protestants (Emmanuel Macron 67%, Marine Le Pen 33%) est très proche de celui de la moyenne nationale, tandis que les musulmans ont massivement voté pour Macron (92%). Si on ne prend que les personnes sans religion, alors la proportion est de 70% pour Macron et 30% pour Le Pen.
La proportion de catholiques qui ont voté est forte, 78% (80% chez les pratiquants réguliers), elle est de 76% pour les protestants et 62% pour les musulmans.

IPSOS publie également une sociologie des électorats, dont les résultats sont moins contrastés (pratiquants réguliers et occasionnels 66%-34%, non pratiquants 62%-38%, autres religions 72%-28%, sans religion 62%-32%). La proportion de votants atteindrait 82% chez les catholiques pratiquants réguliers, 78% chez les pratiquants occasionnels, 77% chez les non pratiquants, 69% pour les autres religions, 71% pour les sans religion.

Sociologie de l’électorat en France

L’Ipsos publie une sociologie de l’électorat après le premier tour de l’élection présidentielle. Encore une fois, les résultats sont déclinés en catholiques pratiquants réguliers et occasionnels, et non pratiquants, et « autres religions » en bloc, ce qui ne renseigne pas énormément. On remarque encore une fois que le degré d’adhésion joue un rôle important: l’écart est beaucoup plus grand entre la moyenne générale et les catholiques pratiquants réguliers, qu’entre la moyenne générale et les catholiques non pratiquants.

Le rapport à l’autre en France

J’avais omis de signaler la publication par l’Ipsos de la 2ème vague de l’enquête sur L’évolution de la relation à l’autre au sein de la société française, étude réalisée pour la Fondation du judaïsme français, parue en janvier 2017. Le rapport complet, très intéressant, est notamment disponible au téléchargement. Continuer la lecture de « Le rapport à l’autre en France »

Les Français, les jeunes, l’identité nationale et les valeurs

L’IFOP met en ligne deux résultats d’enquête avec quelques indications concernant la religion: Etre jeune en 2017 : Quelles valeurs ? Quels modèles ? (Ifop pour Association Moteur!) et Les Français et l’identité nationale (Ifop-Fiducial pour Sud Radio).

Les catholiques et Fillon

L’IFOP met en ligne les résultats d’une enquête sur Les intentions de vote des catholiques à l’élection présidentielle de 2017 après le déclenchement de l’affaire Fillon.

C’est principalement auprès des catholiques pratiquants que les répercussions de l’affaire Fillon se font sentir: François Fillon perd 12 points (de 49% des voix début janvier à 37%) dans cette catégorie de la population, baisse supérieure à celle enregistrée dans l’ensemble de la population (-5 points) et chez les catholiques non pratiquants (-6 points).

Les catholiques et la présidentielle

L’IFOP met en ligne les résultats d’une enquête sur les intentions de vote des catholiques à l’élection présidentielle de 2017 (IFOP pour Famille chrétienne).
François Fillon recueille l’essentiel du vote catholique pratiquant (49%), mais perd presque 20 points chez les catholiques en général. Inversement, Marine Le Pen séduit plus les catholiques non pratiquants que les autres (25% de catholiques pratiquants).